Origine

Origine

ORIGINE DES THÉS

CHINE

Patrie historique du thé (4000 ans d’existence), consommé vert dans sa grande majorité mais également semi-fermenté et noir depuis le XVIème siècle, élément clé de la pharmacopée chinoise, la Chine propose encore aujourd’hui une offre inégalée de plusieurs milliers de variétés de thé.

Thé noir :
  • Grand Yunnan GFOP : puissant et riche, supportant un nuage de lait.
  • Grand Yunnan GFOP supérieur : feuilles plus petites et délicates.
  • Yunnan céleste tippy GFOP : particulièrement riche en bourgeons pour une démultiplication des notes aromatiques et une texture délicieusement veloutée.
  • Grand Keemun : très raffiné, arôme malté,léger en théine.
  • Thés fumés : Lapsang, Tarry, Impérial et Chine Extra de la Cie Coloniale pour un fumé crescendo qui trouvera sa vraie place au côté d’un met salé.
  • Keemun Mao Feng BIO : très grand soin apporté à la production de ce Keemun d’exception, à l’équilibre saveur-arôme parfait.
  • Fujian Panyong : robuste, malté et délicat à la fois.
  • Fujian Monkey : thé noir puissant et subtile aux arômes chocolatés très prononcés.
Thé Semi-fermenté :
  • Teguanyin : un arôme boisé et très frais pour une saveur doucement acidulé, l’équilibre délicat d’un grand thé.
  • Dong Ding : thé prestigieux de Taïwan, extrêmement subtil et beurré.
  • Oolong Fancy : fermenté à plus de 50%, extrêmement léger et boisé.
  • Oriental Beauty : le grand frère « haut-de-gamme » du fancy.
Thé Vert :
  • Yunnan vert : production rare dans cette région, un thé à l’arôme végéral profond et à l’infusion jaune soutenue. Beaucoup de caractère.
  • Fujian vert : discret et très long en bouche, le trait d’union entre la Chine et le Japon.
  • Lung Ching « puits du dragon » : très ancien et apprécié des chinois, sa saveur acidulée et son arôme précieux (note minérale dominante) en font un breuvage singulier.
  • Gunpowder « bio » : très doux et recommandé pour découvrir le thé vert.

JAPON

Connu depuis le VIIIème siècle de notre ère, ne se répandant dans les hautes classes qu’à compter du XIIème siècle, ce n’est qu’au XVIIème siècle, à la faveur de sa nouvelle préparation sous forme d’infusion de feuille entière (sencha : feuilles plates étuvées à la vapeur), que le thé se démocratise. Il deviendra, avec la soie, l’une des principales denrées d’exportation sous l’ère Meiji (XIXème). Essentiellement produit à partir d’un théier hybride (Yabukita), le Japon ne produit que des thés verts.

  • Houjicha : Thé vert grillé très populaire dans l’archipel, ses notes boisées-grillées en fond un breuvage unique.
  • Genmaïcha : Consommé sans modération au Japon, il mélange feuilles de thé vert, maïs soufflé et riz torréfié pour une liqueur unique.
  • Sencha Fukuyu : Fameux thé à feuilles plates caractéristiques, notes végétales et marines très puissantes caractéristiques des thés verts japonais.
  • Ryokucha Midori : iodé et végétal, très subtil et tonique, assurément un grand thé japonais.
  • Kukicha : aux feuilles de thé (« Cha ») sont associées des tiges (« Kuki ») pour un résultat très lumineux et rafraichissant, à la saveur iodée caractéristique ; le plus léger en théine des thés verts de l’archipel.

INDE

Le sous-continent indien du XIXème siècle, sous domination britannique, se lance dans la production en masse de thé noir, révolution favorisée par la conjonction de plusieurs facteurs : la découverte d’une branche indigène de camellia (l’assamica), l’importation de plants chinois (le sinensis), une géographie avantageuse (les contreforts de l’Himalaya) et enfin, la naissance d’un marché immense : le Royaume-Uni et plus tard, une grande partie de l’Europe. Le monopole commercial chinois a vécu. L’Inde est aujourd’hui le premier pays producteur de thé au monde.

Thé Darjeeling :
  • 1ère récolte : mélange de 1ère récolte de différents jardins pour une excellente initiation au must des Darjeeling, fleuri à souhait.
  • Darjeeling Jungpana G.F.O.P 2nde flush : ou découvrir le raffinement d’un grand thé noir d’après-midi avec ce Jungpana tellement délicat. Arômes riches et harmonieux.
  • Margaret’s Hope 2nde flush : légèrement corsé.
Thé de l’Île Maurice :
  • Bois-chéri : feuille brisée au goût légèrement vanillé, étonnant thé tonique du matin. Délicieux agrémenté d’une pointe de lait.
Thé du Népal :
  • Népal Myst Valley : proche d’un Darjeeling de très haute altitude (3000 mètres), breuvage aux arômes particulièrement maltés.
Thé de Assam :
  • G.B.O.P supérieur : thé de plaine très corsé pour le matin, supportant avantageusement le lait.
  • Assam G.F.O.P supérieur : équivalent du B.O.P mais à feuilles entières, saveur chaudes épicées.

CEYLAN

A la fin du XIXème siècle, l’actuel Sri Lanka se lança dans la production de thé fortuitement, après qu’un fléau décima l’intégralité de sa culture de café. Productrice d’un thé de grande consommation quotidienne, « l’île du thé » ne tarda pas à imposer son goût et sa production au Royaume-uni.

  • Kennilworth O.P : thé corsé et épicé du matin, avec ou sans lait.
  • F.O.P supérieur : arôme caractéristique d’un thé de Ceylan (boisé-épicé), ce mélange de qualité s’appréciera l’après-midi.
  • B.O.P supérieur : une feuille broyée pour un corps très développé, avec du lait.
  • UVA ST-JAMES : boisé-fruité, délicat et très peu amer : une excellente réputation toute justifiée.

FORMOSE

  • Oolong fancy : très grand thé semi-fermenté à l’infusion cuivrée et au nez biscuité grâce à des arômes complexes de fruits secs et d’épices douces. Thé des moments calmes (faible teneur en théine)
  • Oriental Beauty : oolong supérieur oxydé à 80%, particulièrement fruité ; à déguster en petite quantité / multi-infusions.

KENYA

  • G.B.O.P Milima : un grand thé africain de référence, corsé et très aromatisé, supportant le lait.
Famille

Famille

FAMILLE DES THÉS

  • Thés noirs :
    Ce sont des thés intégralement oxydés (fermentés). Le traitement des feuilles se déroule en 5 opérations : le flétrissage (déshydratation à 50 % pour une feuille souple et manipulable sans crainte de déchirure), le roulage (entraînant le démarrage du processus naturel de fermentation), l’oxydation (dans une atmosphère saturée d’humidité pour l’apparition des notes aromatiques boisées, fruitées, épicées et vanillées), la dessication (torréfaction destinée à interrompre la fermentation) et enfin le triage (définissant différents grades). De la qualité d’exécution de ces opérations dépendra la qualité des feuilles que vous infuserez.
  • Thés noirs fumés :
    De fabrication plus récente (XIXème siècle) et plus en vue en Occident qu’en Extrême-Orient, ce thé s’obtient par exposition plus ou moins longue (pour un léger Lapsang Souchong ou un très fumé Tarry Souchong) des feuilles à la fumée d’un feu de pin.
  • Thés verts :
    Apanage historique de la Chine, spécialité du Japon, le thé vert est un thé non oxydé. 3 opérations permettent sa fabrication : la torréfaction juste après cueillette (entrainant le blocage du processus de fermentation), le roulage (mécanique ou manuel pour une recherche plus fine des notes aromatiques visées) et enfin le séchage. Il est peu théiné et riche en vitamines.
  • Thés oolongs ou semi-oxydés :
    Spécialité injustement méconnue de la Chine (Fujian et Guandong) et de Taïwan, ce thé « bleu-vert » ainsi qualifié par les chinois se caractérise par une fermentation incomplète, variant son taux d’oxydation entre 10 à 30 % (méthode dite « chinoise ») et 60 à 70 % (méthode plus répandue à Taïwan). Le flétrissage, effectué sur des feuilles matures, précède l’opération délicate de l’oxydation qui doit être suivie au plus près afin d’être stoppée (torréfaction) en fonction du résultat recherché : fermentation légère pour des notes florales soutenues, fermentation avancée pour des notes cuivrées-boisées. Le roulage et le séchage achève la fabrication de ce thé fédérateur.
  • Thés blancs :
    Exclusivement chinois et constitués de bourgeons tout juste éclos, ces derniers ne sont aucunement fermentés (à l’instar des thés verts) et ne subissent, une fois cueillies, que 2 opérations : un flétrissage lent précédent une dessication énergique
Bio

Bio

THÉS & INFUSIONS BIOS

Thés noirs :
  • Assam ftgfop1 : au goût chocolaté très caractéristique.
  • Keemun Mao Feng (Chine) : notes fleuries subtiles pour ce grand thé de journée peu théiné.
Thés verts :
  • Vietnam : très bon choix pour qui désire découvrir le thé vert : bio, très savoureux et facile à préparer.
  • Japon : Kukicha (thé des tiges)
  • Chine : Gunpowder (très doux) et Lung Jing (notes de noisette)
Infusions bios :
  • Lov is Zen :rooibos, mélisse, mûrier.
  • Lov is Good :blend d’épices riche en antioxydant.
  • Detox pure : verveine menthe, romarin, tilleul, aubier, artichaud.
  • Songes merveilleux : verveine, tilleul, fenouil, mélisse.
Mélange

Mélange

THÉ : MÉLANGES CLASSIQUES

  • Strong breakfast : 3 thés noirs de tradition anglaise (Ceylan, Darjeeling, Assam), tasse tonique.
  • Mélange anglais supérieur : Ceylan, Indes, Chine soit le thé noir en tout point conforme à l’idée que l’on s’en fait.
  • Brunch tea : l’élégance du Darjeeling associée au caractère de l’Assam, équilibre parfait.
  • Yunnan Darjeeling : grand thé de journée, du matin au soir.
Aromatisé

Aromatisé

THÉ : MÉLANGES PARFUMÉS

Sur base de thé noir (Chine noir non fumé et/ou Ceylan et/ou Darjeeling) :
  • Anichaï : une préparation chaï aux épices indiennes, très longue et douce en bouche, s’accomode parfaitement d’une infusion longue dans du lait chaud.
  • Caramel Toffee Christmas tea : orange-caramel pour ce grand classique.
  • Coquelicot gourmand : envoûtante fragrance biscuitée rappelant le macaron… irrésistible.
  • Douchka : grande renommée pour ce thé noir de Chine très délicatement parfumé aux huiles essentielles d’agrumes.
  • Earl Grey pointes blanches : le classique bergmote de calabre, orange douce et citron vert d’Italie.
  • Earl Grey fleurs : classique bergamote sur décor de bleuet.
  • Jardin bleu : irrésistible association de la rhubarbe et de la fraise des bois.
  • Mélange vénitien : vanille, fruits rouges sur fleurs de mauve.
  • Mélange mystérieux : orange sanguine, pêche et cerise parfume ce mélange Chine-Ceylan des plus réussis.
  • Noël à Londres : orange, cannelle, vanille, pomme et amande réchauffent divinement le palais.
  • Nosy Bey : arômes de vanille et de pêche de vigne sur fond de pétales de rose rouge : beau et bon à la fois.
  • Paul & Virginie : caramel, cerise, fraise, framboise, vanille : un festival !
  • Pecan Pie
  • 4 fruits rouges
  • Rose
  • Secret tibétain : ou comment obtenir, grâce à un très subtil mélange de bergamote et d’épices douces, une infusion délicatement enveloppante et poudrée.
  • Vanille Bourbon
Sur base de thé Oolong :
  • Oolong châtaigne : cohérence aromatique pour ce oolong naturellement boisé réhaussé d’essence naturelle de châtaigne.
  • Oolong fleur d’oranger : 2 choix de oolong (méthode chinoise ou méthode formose) pour 2 résultats singulièrement différents : à tester !
  • Oolong Earl Grey : revoilà notre Earl Grey, cette fois-ci plus lointain et discret, idéal pour la fin de soirée.
  • Oolong gingembre : un must absolu !
  • Milk Oolong : oolong vert parfumé à la vapeur de lait, sans équivalent.
  • Momizi : oolong méthode chinoise relevé de notes de figues, de coing, de poires, de noix…
  • Scarabée d’or : de la rose, du gingembre et de la fleur d’oranger.
  • Inspiration Japon : oolong vert au raisin « Concorde ».
Sur base de thé vert (sencha de Chine) :
  • Calabria : bergamote douce.
  • Cerisier de Chine : parfum traditionnel japonais, relevé de pétales de rose rouge.
  • Jardin vert : rhubarbe et fraise des bois, décoré de fleur d’héliante, pour un plaisir « sucré ».
  • Jasmin mandarin : jasmin d’entrée de gamme très convaincant.
  • Jasmin Chung Hao : parfumage traditionnel pour ce thé au jasmin, obtenu par contact prolongé des feuilles de thé vert chinois avec des fleurs de jasmin. Résultat : une très grande longueur en bouche.
  • Nouveauté : Miss Dammann : notes de gingembre, de citron et de fruits de la passion, un futur classique.
  • Moukère de Siddi Kaouki  : une variante du thé vert à la menthe, réhaussé de rose et de fleur d’oranger.
  • L’Oriental : nuances de fraises, fruits de la passion et pêche de vigne.
  • Soleil vert : agrumes rafraichissantes, à boire chaud ou glacé
  • Thé vert « Bali » : litchi-pamplemousse, très désaltérant.
  • Thé vert à la menthe : un vent de Sahara dans une tasse à déguster très chaude et sucrée.
  • Thé de l’orangerie : un sencha chinois souligné d’une fraiche note de jasmin / bergamote.
Thé blanc parfumé :
  • Passion de fleurs : pour une transition douce vers le thé blanc nature avec ce mélange parfumé extrèmement rafraichissant (citron vert, bergamote, clémentine et orange sanguine).
  • Marché de Provence BIO : délicats arômes de melon.
  • Fujiyama BIO : orchidée, cerise… 
Rooïbos : (boisson d’Afrique du Sud donnant une épine qui, infusée à l’instar d’un thé, procure une infusion faible en tanin et exempte de théïne. A déguster chaud, tiède ou glacé !!!)
  • Herbe rouge : thé rouge parfumé à la rhubarbe et aux baies rouges.
  • Hommage à Hokusaï : thé rouge parfumé à la fleur de cerisier japonais.
  • Rooïbos nature
  • Rooïbos earl-grey
  • Rooïbos vanille
Carte des thés

Carte des thés

THÉ  (PRIX EN € POUR 100 G)

Thés noirs

Thés oolongs

Thés verts

Thés blancs

Noirs parfumés

Noirs-Verts parfumés

Oolongs parfumés

Verts parfumés

Blancs parfumés

Rooïbos


INFUSION (PRIX EN € POUR 100 G)

Infusions


INFUSIONS EN SACHET CRISTAL – LA BOITE (25 U.)